Dessiner aux pastels secs permet d'apprivoiser la couleur grâce à un contact direct.

Le pigment s'écrase sur le papier et la couleur s'étale voluptueusement sur le croquis préalable.

Estomper avec la pulpe du doigt exagère la présence organique du pigment.

On entre alors dans une symbiose avec le motif. Le doigt devient outil et comme il se teinte du pigment, il est en même temps objet du dessin.

En résumé, on s'en met partout, et on ressent une espèce de douce régression vers le monde libre de l'enfance.

Période bien aimée, où le temps n'a pas de prise, où les craies colorées tâchent les trousses.

La poudre de pastel ainsi étalée recouvre son support comme la poudre sur l'aile du papillon.

Utiliser les pastels secs c'est s'ouvrir à soi-même et rencontrer sa propre poésie.

C.VK

Voyage vers la Simorgh. Pastels secs (Sennelier et Rembrandt) sur papier Pastel Card, 30x40cm.

Voyage vers la Simorgh. Pastels secs (Sennelier et Rembrandt) sur papier Pastel Card, 30x40cm.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Retour à l'accueil